Aller au contenu principal

Suite à la présidence néerlandaise, place à la présidence slovaque

Le 1er juillet dernier, la présidence néerlandaise a été transmise à la Slovaquie, pays qui présidera pour la 1ere fois la présidence du Conseil de l'UE.  Retrouvez les priorités de ce semestre.


 

La Slovaquie préside le Conseil de l'Union européenne jusqu'au 31 décembre à l'heure où l’Europe se trouve confrontée à plusieurs défis sans précédent : la décision des citoyens du Royaume-Uni de sortir de l’Union qui ouvre un débat crucial sur l’avenir de l’UE ; la crise migratoire persistante qui met à l’épreuve l’intégrité de Schengen ; les effets de la crise économique et financière sur les économies des États membres qui restent sensibles. 

Malgré ces défis et l’incertitude croissante, la présidence slovaque se veut positive avec un agenda sur des solutions durables.

Le programme de la présidence sera centré sur quatre priorités :

Priorité économique et fiscale : Le budget européen pour 2017 ; l'examen à mi-parcours du budget 2013-2020 (qui sera réalisé sans bouleverser les principaux équilibres existants) ; le budget européen post-2020 et l'Union économique et monétaire mais également la mise sur pied de l'Union des marchés des capitaux seront prioritaires sur le plan économique ;

Priorité liée au marché intérieur européen, et notamment l'Union de l'énergie et le marché unique numérique. Une attention particulière sera accordée à la suppression d'obstacles auxquels l'économie numérique fait face ; à une utilisation plus simple des services fournis par voie électronique ; à la simplification de l'accès au marché et à une gestion plus efficace du contenu électronique, tout en assurant un niveau élevé de protection des consommateurs.

Priorité migratoire : La présidence slovaque défendra la nécessité de mettre en place une immigration durable, couplée à une politique d'asile à long terme ; elle mettra au cœur de son agenda la protection des frontières extérieures de l'UE et l'intégrité de l'espace Schengen. Un accent particulier sera mis sur le paquet "frontières intelligentes" visant à renforcer la lutte contre la migration clandestine et à accélérer les procédures de traitement des passagers en utilisant les nouvelles technologies ;

Priorité liée à l'action extérieure de l'UE que ce soit dans le secteur commercial (accords du TTIP et du CETA et question du statut d'économie de marché de la Chine) ou en lien avec les foyers de tension dans le voisinage qui constituent l'un des défis principaux de l'UE. La politique d'élargissement de l'UE étant l'outil le plus efficace pour parvenir à un changement dans ce domaine, la présidence slovaque déploiera tous ses efforts pour maintenir le dynamisme et la crédibilité de ce processus.

Repères : Les États membres, appelés à prendre la tête du Conseil, travaillent en étroite coopération par groupe de trois, appelés "trio" qui fixent les objectifs à long terme et élaborent un programme commun définissant les thèmes et les grandes questions qui seront traités par le Conseil au cours d'une période de dix-huit mois. Sur la base de ce programme, chacun des trois pays élabore son propre programme semestriel plus détaillé. Le trio actuel est composé des présidences néerlandaise, slovaque et maltaise.

publié le

8 juillet 2016

par :

Pierre-Marie SIMON