Aller au contenu principal

Les trois dimensions transversales du contrat de ville

Au-delà de la considération des trois piliers que sont le social, l’urbain et l’économique, les contrats de ville à venir devront prendre en compte trois piliers et intégrer trois dimensions transversales : l'égalité femmes/hommes, la jeunesse, la lutte contre les discriminations.

Pour chacune d'entre elles, les contrats de ville développeront une approche intégrée, c'est à dire qu'en même temps que des actions spécifiques seront à mettre en oeuvre, ces dimensions seront aussi à considérer dans tous les aspects du contrat de ville, de la réalisation du diagnostic (par la mobilisation de données genrées...) à l'évaluation de la politique de la ville, de ses trois piliers et de toutes les actions afférentes.

Pour vous aider à y parvenir, retrouvez en pièces jointes, issus du kit, les cadres de référence :

* lutte contre les discriminations

* lutte pour l'égalité femmes / hommes

En ce qui concerne les jeunes, des éléments du CGET sont attendus. Rappelons ici néanmoins la publication par le Carrefour des pays lorrains, en partenariat avec les acteurs lorrains concernés, d'un guide de mise en oeuvre d'une politique locale de jeunesse, dont une version actualisée paraîtra en décembre prochain.

Par ailleurs l’ORIV, en tant que centre de ressources politique de la ville, a été amené à produire de nombreuses réflexions sur les actions dans le champ de la prévention des discriminations. Ces éléments sont à retrouver sous : www.oriv-alsace.org et plus particulièrement ICI

publié le

20 octobre 2014

par :

CRPVL - Johan Chanal