Aller au contenu principal

"Le développement rural, égaré aux confins de l'agriculture et de la décentralisation" A lire sur Localtis.fr

"A Bruxelles, la politique régionale ne jure que par les villes et la PAC reste la chasse gardée des agriculteurs. Les mentalités devront progresser pour favoriser l'essor d'une économie rurale plus équilibrée.

Pressées de pouvoir utiliser plus librement les fonds européens, les régions auront une marge de manœuvre très étroite sur le développement rural entre 2014 et 2020. Le détail des dotations du Feader en donne la mesure : la fourchette de ce que les régions pourront vraiment gérer oscille entre 15% et 30% de l'enveloppe régionale. Certes, la politique agricole commune (PAC) évolue : le soutien direct aux revenus des agriculteurs cède du terrain au profit d'autres mesures et la Commission tente de "banaliser" le Feader en rapprochant ses finalités des autres fonds européens." (...)

Lire la suite sur Localtis

publié le

21 février 2014

par :

Elodie Hertement