Aller au contenu principal

Le CRPVL mobilise les entreprises sur le développement économique urbain

Le 1er juillet en matinée, le Centre de ressources politique de la ville de Lorraine était accueilli dans les locaux de Pertuy, entreprise partenaire de cette matinée de rencontre, et signataire de la charte nationale "entreprise et quartiers". La richesse de ces quelques heures d'échanges, à l'unanimité, a permis de constater les multiples approches que déploient les acteurs économiques au service de l'insertion, de l'emploi, certes, mais aussi du développement des territoires dans lesquels ils s'inscrivent.

Au titre de leur "enseigne", à l'initiative de collaborateurs, au sein de réseaux, en partenariat avec des services publics ou d'autres entreprises, en direction d'une large palette de populations fragiles ou directement au service des jeunes de quartiers populaires... des expériences ont été relatées ce matin, et nos échanges ont permis d'en débattre, d'en déceler les richesses, d'en repérer certains obstacles. L'engagement sociétal de certaines entreprises ne fait pas de doute.

Les possibilités pour les équipes politique de la ville, les équipes d'insertion, voire les équipes éducatives de s'appuyer sur le monde de l'entreprise peuvent s'avérer quasi inépuisables... à la condition de prendre aussi en considération les problématiques propres des entreprises elles-mêmes. L'idée fait son chemin que sur le DEU (Développement Economique Urbain), la "mobilisation du droit commun" - un des concepts phares de la politique de la ville - doit d'abord reposer sur les acteurs économiques. Cet appui doit être mesuré, réfléchi, construit dans le temps, et basé autant sur des approches institutionnelles que sur des relations humaines dont on a dit et répété ce 1er juillet, qu'elles constituaient une des clés de voûte des coopérations à élaborer sur nos territoires.

Pour en savoir plus sur les expériences de chacun, et pour solliciter plus d'informations auprès des porteurs eux-mêmes, retrouvez les coordonnées de chacun en PJ