Aller au contenu principal

Lancement de l'Année Européenne 2015

Le 12 janvier le commissaire européen pour la coopération internationale et le développement , M. Neven Mimica, a présenté une nouvelle enquête Eurobaromètre pour marquer le début de l'Année européenne pour le développement.

Les derniers chiffres, tirés de cette enquête Eurobaromètre montrent que :

  • le nombre de personnes favorables à une augmentation de l’aide a sensiblement augmenté
    (69% des Français estiment que l'aide au développement devrait être augmentée) ;
  • les Européens restent très positifs vis-à-vis du développement et de la coopération
    (64% des Français pensent que l'aide aux pays en développement contribue à rendres le monde plus pacifique et juste).

Cadre

Le thème de l’Année européenne 2015 a été proposé par la Commission européenne et adopté à l’unanimité par le Parlement européen et le Conseil. L’AED 2015 est l’occasion de mettre en évidence la détermination de l’UE et de ses États membres à éradiquer la pauvreté dans le monde. Il s’agit de la première Année européenne centrée sur les relations extérieures.

Pourquoi 2015 ?

Cette année promet d’être déterminante pour le développement. Un large éventail d’acteurs sera associé à la prise de décisions fondamentales pour le développement, pour l’environnement et le climat. C’est en 2015 que les objectifs du millénaire pour le développement (OMD) doivent être atteints et que le débat mondial en cours sur l’après-2015 doit déboucher sur un cadre unique pour l’éradication de la pauvreté et le développement durable lors de l’Assemblée générale des Nations unies de septembre. C’est aussi en 2015 qu’un nouvel accord international sur le climat doit être conclu à Paris.

Participer

L’AED 2015 rassemblera les jeunes, les responsables politiques, la société civile, le secteur privé, les universités et les particuliers autour d’objectifs communs en matière de développement. De très nombreuses manifestations seront organisées tout au long de l’année aux niveaux européen, national, régional et local –chacun pourra y prendre part. 

Les possibilités de participer à l’Année européenne seront diverses et variées dans les différents États membres, allant de projets alliant l’art et le développement à des activités avec les écoles et les universités, en passant par des événements sportifs de grande ampleur.

Un thème par mois

Chaque mois de l’année sera consacré à un thème particulier :

  • en janvier, l’accent sera mis sur la place de l’Europe dans le monde;
  • le mois de février sera axé sur l’éducation;
  • le mois de mars portera sur les questions de genre;
  • avril sera le mois de la santé.

Plus d'infos

publié le

21 janvier 2015

par :

Elodie Hertement