Aller au contenu principal

La réforme de la politique régionale bouclée à 90% à lire sur localtis.fr

"Les députés européens et le Conseil de l'UE ont considérablement rapproché leurs points de vue sur la politique de cohésion. Les régions en transition bénéficieront de dérogations accrues, qu'il s'agisse de l'ampleur de l'aide européenne ou de la nature des projets financés. C'est en tout cas ce que laisse présager le vote, le 10 juillet, de la Commission du développement régional du Parlement européen.

Près d'un an après le début des pourparlers entre les Etats et les députés européens, la réforme de la politique de cohésion, qui s'appliquera pour sept ans à partir de 2014, touche à son but. Par leur vote du 10 juillet, les parlementaires européens membres de la commission du développement régional ont arrêté plusieurs lignes rouges visant à modifier le projet initial de la Commission européenne.
Des conditions plus favorables sont octroyées aux régions en transition, dont le PIB par habitant est compris entre 75% et 90% de la moyenne communautaire. En France, une dizaine de territoires sont concernés (Basse-Normandie, Limousin, Languedoc-Roussillon, Picardie, Nord-Pas-de-Calais, Lorraine, Franche-Comté, Poitou-Charentes, Auvergne, Languedoc-Roussillon, Corse). (...)"

Lire la suite sur Localtis.fr

publié le

18 juillet 2013

par :

Elodie Hertement