Aller au contenu principal

La Commission européenne consent plus de souplesse dans l'emploi des fonds régionaux

Le numérique ainsi que certains projets ferroviaires et portuaires pourront finalement bénéficier du concours de l'UE dans le cadre de la nouvelle programmation de la politique régionale pour 2014-2020. Le commissaire Hahn n'a pas été sourd aux demandes des élus locaux. Le détail sur ces modalités de financement.

Les régions et l'Etat se rapprochent un peu plus du but : investir 26 milliards d'euros de subventions régionales européennes entre 2014 et 2020, en matière d'emploi, infrastructures, innovation, ruralité et zones littorales. Le 8 août, une nouvelle étape a été franchie avec l'adoption, par la Commission européenne, du plan d'investissement des fonds européens préparé par les autorités françaises (voir ci-contre notre article du 26 août 2014).
Baptisé "accord de partenariat", ce travail, entamé en 2012, a été amendé à maintes reprises pour mettre l'accent sur la compétitivité et surtout convaincre la Commission du bien-fondé de certains projets initialement accueillis froidement par Bruxelles.

Lire la suite sur localtis.fr

publié le

3 septembre 2014

par :

Elodie Hertement