Aller au contenu principal

Visite du jardin partagé de Neufchâteau : des idées à semer (2013)

Le 10 juillet dernier, une vingtaine de personnes ont assisté à la présentation du projet "Jardinons nos idées" porté par le CCAS de Neufchâteau, qui fait du jardin partagé un outil de développement social local. Retour sur cette visite de terrain, ambiance champêtre mais studieuse.

Face à un besoin croissant des collectivités de mettre en œuvre ce type d’actions pour renforcer le lien social et la mixité sociale sur leur territoire, le Carrefour des pays lorrains a souhaité répondre à la demande de ses adhérents, en organisant une visite d'un jardin partagé. L'évènement a réunit des acteurs venus de toute la région, déjà impliqués ou ayant le souhait de s'impliquer dans un tel projet.

Eric Deletang, directeur des Affaires Sociales, CCAS de la commune de Neufchâteau, a d'abord présenté les actions du CCAS et en quoi le jardin partagé est devenu un outil central de développement social. Né en 2011, le projet "Jardinons nos idées" propose de multiples actions qui favorisent le jardinage écologique, l’apprentissage, le « bien manger » et le renforcement du lien social. Au total, 12 personnes bénéficiaires des minima sociaux participent aux activités proposées : de l'activité jardin aux cours de cuisine, en passant par des ateliers d'écologie sonore.

Les participants ont échangé quelques astuces et bonnes pratiques concernant aussi bien la gouvernance, que l'animation ou la mise en réseau du projet : à Neufchateau, le projet de jardin est piloté par les acteurs-animateurs du jardin, les partenaires mais aussi des bénéficiaires ; cela permet d’être plus efficace dans la prise de décision et de répondre au mieux aux besoins et envies des bénéficiaires. A Ligny-en-Barrois, l'animatrice du jardin Culture en Herbe explique que le troc aux plantes qu'ils organisent deux fois par an rencontre un vif succès, car il est aussi encadré par de nombreuses animations.

Les participants désirent reproduire ce type de visite afin de diffuser les expériences et partager les bonnes pratiques. Par ailleurs, ils ont exprimé le souhait que les jardins associatifs de Lorraine se mettent en réseau, comme c’est le cas dans d’autres régions (comme le réseau des jardins solidaires méditerranéens. http://www.reseaujsm.org/), à suivre...

Pour aller plus loin:

publié le

2 août 2013

par :

Marion Mazodier