Aller au contenu principal

Start-up de territoire : lancement de la démarche en Meurthe-et-Moselle

Le collectif Essenciel 54, initié par le Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, a lancé la démarche Start-up de territoire le 27 janvier dernier à Nancy.

Start-up de territoire est unee dynamique qui vise à mobiliser les citoyens d'un territoire afin de faire émerger de nouvelles activités qui répondent aux besoins sociaux et environnementaux;

Cette démarche a déjà été menée sur plusieurs territoires français : les villes de Bordeaux, Figeac, Grenoble, Lons-le-Saunier, Romans/Valence, Lille et Strasbourg.

Sur le département de Meurthe-et-et-Moselle, elle est portée par le collectif Essenciel, rassemblant des entrepreneurs adossés pour certains à des réseaux professionnels à l’image du CJD (Centre des jeunes dirigeants) de Nancy, le Mouves (Mouvement d’entrepreneurs sociaux), Kèpos (collectif de TPE agissant pour la transition écologique) ou encore le Florain (collectif développant une monnaie locale et complémentaire). Tous se reconnaissent autour de valeurs communes d’une démarche responsable et citoyenne.

Depuis quelques mois, ils sont une vingtaine à travailler sur le projet, prévoyant un développement en deux temps : sur la partie sud de la Meurthe-et-Moselle jusqu’en juin 2020 puis sur la partie nord, dans une dynamique transfrontalière et interdépartementale.

Cette année, la Meurthe-et-Moselle Sud est concernée (l’an prochain verra le tour de la Meurthe-et-Moselle Nord). De janvier à mai, des séances d’intelligence collective seront organisées sur chaque territoire pour identifier et partager les idées des citoyens. Le 4 juin au complexe socioculturel de Gentilly, les idées seront travaillées lors d’une grande soirée créative pour les transformer en solutions. À partir de septembre, les premiers projets seront accompagnés avec l’appui de l’écosystème de l’accompagnement à la création d’activité. Start-up de Territoire devrait créer, au niveau national, près de mille entreprises dites de solutions. Une nouvelle économie est en marche.

«Nous avons déposé un dossier de candidature auprès de l’association nationale, ce qui nous permet maintenant d’actionner la démarche», expliquent les membres du collectif.  «Face aux défis majeurs et complexes de nos sociétés, les solutions de demain passeront par la mobilisation de chacun et notre capacité à inventer collectivement des réponses nouvelles», explique-t-on chez Essenciel 54.

Pour en savoir plus sur la démarche Start-up de territoires, cliquez ici !

Pour découvrir le collectif Essenciel, cliquez là !

publié le

3 février 2020

par :

Fabienne Anquetil