Aller au contenu principal

L'UE met à disposition des fonds pour venir en aide aux victimes de séisme en Italie

La Commission suit de près le séisme qui a frappé l'île d'Ischia au large de Naples et a annoncé qu'elle se tenait à la disposition des autorités italiennes pour une aide d'urgence.

Ce séisme est survenu juste avant le 24 août, date à laquelle l'année dernière l'Italie a été atteinte en son cœur par un tremblement de terre qui ôta la vie à près de 300 personnes dans les régions italiennes des Abruzzes, du Latium, des Marches et de l'Ombrie. Il fut suivi d'autres secousses, en octobre 2016 et en janvier 2017. Cette date reste une plaie à vif pour de nombreuses âmes endeuillées. Les Italiens n'ont pas oublié, et l'Europe n'a pas oublié les Italiens: voilà un an maintenant qu'elle apporte son aide aux populations affectées. Sitôt après la catastrophe, la Commission européenne a soutenu les autorités de protection civile italiennes, fournissant des cartes du système de satellite européen de Copernicus via le Centre de coordination de la réaction d’urgence. Le Président Juncker avait alors exprimé son admiration pour la force et la détermination du peuple italien. Il avait annoncé que la Basilique San Benedetto de Norcia, détruite par le séisme, serait restaurée avec l'aide des fonds européens, en signe d'amitié intangible et de solidarité avec l'Italie. En décembre, la Commission a versé une première aide financière de 30 millions d'euros au titre du Fonds de Solidarité de l'UE et a proposé en juin 2017 de le mobiliser à hauteur de 1,2 milliard d'euros – la plus importante aide jamais accordée sous ce Fonds. En parallèle, la Commission a proposé un nouveau mécanisme de soutien suite aux catastrophes naturelles, afin de financer les travaux de reconstruction à 95% avec les fonds européens. Ce mécanisme, désormais en vigueur depuis juillet 2017, est disponible pour tous les Etats membres qui seraient touchés par une catastrophe. Enfin, la semaine dernière (17 août), de jeunes volontaires du Corps européen de solidarité sont arrivés à Norcia pour aider à reconstruire et assurer des services à la population. Au total, près de 230 jeunes devraient prêter main forte aux communautés victimes des tremblements de terre en Italie jusqu'en 2020. Ils sont autant de symboles d'une Europe qui protège et s'engage pour ses citoyens.

Plus d'informations sur le soutien de l'UE à l'Italie suite aux tremblements de terre sont disponibles dans cette fiche technique.

publié le

29 août 2017

par :

Camille DJUROVIC